L’occupation de la France à partir du mois de juin 1940 entraîna le morcellement du territoire en plusieurs zones. D’abord désorganisés, les services postaux, télégraphiques et téléphoniques adaptèrent leur fonctionnement à cette nouvelle contrainte ; comme les autres administrations, les PTT se conformèrent aux règles édictées par le gouvernement de Vichy et les forces allemandes.

Cependant, des hommes et des femmes des PTT, dans l’ombre, collectivement et individuellement, prirent une large part aux actions de la Résistance. Ils ont intercepté du courrier, saboté les moyens de transmission, écouté l’ennemi et transmis les informations vers le maquis, souvent au péril de leur vie.

Quelques pistes bibliographiques et iconographiques :

Les ouvrages

Les articles de périodiques

Les photographies